Fabarm story

L’usine FABARM nait vers 1900 et descend d’une grande dynastie de Brescia, la famille Galesi. Le nom FABARM tiré de FABBRICA BRESCIANA DI ARMI signifie littéralement Fabrique d’armes de Brescia. Pendant les premières décennies du vingtième siècle la production est essentiellement composée de fusils juxtaposés et de pistolets. Juste après la deuxième guerre mondiale la production s’étoffe avec des fusils superposés qui s’ajoutent à la production de juxtaposés de type Anson, avec la production de canons d’armes basculantes pour d’autres marques, et plus étonnant dans le milieu des années 50 de carabines à air comprimé et d’armes en calibre 9 mm Flaubert.

              

A la fin des années 60 FABARM introduit son premier fusil semi-automatique le GOLDENMATIC possédant un mécanisme dit à « long recul du canon » :

                

                

 

La décennie 70 confirme la dimension industrielle de FABARM avec un élargissement de la gamme : Aux fusils superposés de compétition dont le fer de lance était le STL, gagnant de plusieurs championnats du monde, aux fusils juxtaposés à 4 crochets, référence mondiale quant au tir aux pigeons vivants, s’ajoutent alors des fusils à pompe et surtout le fusil semi-automatique ELLEGI à emprunt de gaz. Arme légère, possédant une carcasse en ERGAL 55, L’ELLEGI aura un immense succès en Europe et place FABARM comme une des très rare entreprise maitrisant alors la technique du rechargement semi-automatique.


                    

En 1976 le nom de la société Luciano Galesi est définitivement abandonné pour laisser place au seul nom FABARM, la marque volera désormais de ses propres ailes. C’est aussi à cette période, trois années plus tard en 1979 que FABARM change d’actionnaire avec le retrait de Luciano Galesi. Le nouveau propriétaire, jeune et brillant directeur marketing de la plus grande marque concurrente Italienne de l’époque comprend alors immédiatement autant le formidable potentiel de cette entreprise que la mutation qui s’opère sur les marchés s’orientant vers une consommation de masse. Il forme alors un pôle d’actionnaires, organise quelques années plus tard le déménagement de l’entreprise de Brescia intra-muros vers de vastes et modernes bâtiments à Travagliato ( ville à quelques kilomètres de BRESCIA ) et conduit un développement international impressionnant de l’entreprise, des USA aux pays Scandinaves, avec toujours l’ Europe comme cœur de cible. La gamme s’articule alors autour d’armes semi-automatiques, de fusils à pompe, et de fusils basculants. C’est aussi la période d’accords commerciaux avec de très grandes sociétés de distribution permettant de vendre plus de 3000 armes FABARM par mois. Investissements massifs dans la capacité productive, logique industrielle, participation aux premiers salons internationaux de l’armement, on assiste à la naissance du marketing moderne. FABARM y excelle ! A titre d’exemple un changement de législation limitant à 3 coups la capacité de magasin des armes semi-automatiques … et FABARM est le premier fabriquant à mettre sur le marché un fusil ne contenant que 3 cartouches permettant ainsi d’avoir en main une arme plus légère et plus maniable que la concurrence devant se contenter de placer un réducteur de capacité.

 


                    

Le même dynamisme et la même vision entrepreneuriale conduisent logiquement FABARM a parfaitement gérer et anticiper le virage des années 2000. La mondialisation change la donne, des marchés matures se contractent, des pays à bas couts de main d’œuvre font leurs entrées … FABARM anticipe et conduit une stratégie gagnante. L’entreprise investit massivement dans les ressources humaines, place la recherche et développement au centre de sa politique produits, est une des toutes premières entreprise s du secteur à acquérir des centres d’usinage, robot, elle organise sa production en flux tendus. Le nouveau millénaire correspond à un troisième souffle. FABARM dépose des brevets qui s’avèreront très importants pour le futur de la marque (canon TRIBORE, piston PULSE, chokes HP, fusil AXIS etc… ) c’est aussi la reconnaissance du design FABARM, moderne, tendu, innovant mais sans provocation qui crée une vraie identité FABARM.



                    



 

En 2010 un des deux actionnaires se retire après 31 ans et favorise l’intégration dans le capital d’une société partenaire Italienne née 12 ans plus tôt, afin de renforcer encore les synergies productives et industrielles de ces 2 marques ; cette entité devient par-là même le deuxième plus grand groupe Italien du secteur.

 

 

 

4 votes. Moyenne 4.25 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 2017-12-11 19:26:45